Portrait de Bikini sous la pluie

bikinisouslapluie-image5
Bikinisouslapluie-image1
bikinisouslapluie-image3

Qui se cache derrière Bikini sous la pluie?
Je m’appelle Carolines Bourles.

Depuis quand le studio existe?
Je me suis lancée en freelance en 2009, d’abord sous le nom de My Textile Design. Puis j’ai changé de nom pour Bikini sous la Pluie en 2014.

Combien êtes-vous de designers?
Seulement moi.

Travailles-tu avec des designers freelances?
C’est quelque chose qui me fait de plus en plus envie. J’ai commencé dernièrement à travailler en collaboration avec d’autres designers sur un gros projet en cours. C’est chouette de pouvoir échanger !

Raconte-nous ton parcours.
Après un BAC scientifique, j’ai fait une mise à niveau Arts Appliqués. J’ai ensuite enchainé sur un BTS Communication Visuelle à Estienne puis un master en création textile à l’ANAT-ENSCI à Paris. Après quelques stages dans le secteur du prêt à porter (Erotokritos et Le mont Saint Michel) et une expérience en tant que graphiste-coloriste pour la mode enfantine, j’ai lancé mon petit studio. Ça fait déjà 10 ans !

Décris-nous ton style.
Mon style est graphique et coloré, très souvent figuratif car j’aime que mes motifs racontent des histoires. Mes dessins ont parfois un petit côté vintage que j’aime cultiver. Certains y trouveront de la poésie ou même un peu d’humour parfois !

Quelles sont tes inspirations/influences principales?
C’est une question qu’on me pose régulièrement…Je n’ai pas d’influence particulière mais je suis très observatrice et donc parfois un micro détail anodin du quotidien peut être le point de départ d’un dessin, d’une gamme colorée…

Le lieu qui t’inspire le plus?
Je dirais New-York ! J’y ai passé pas mal de temps ces derniers mois. C’est une ville inspirante. J’aime son énergie positive, sa lumière, son architecture, sa grande diversité culturelle… Le sentiment de liberté qu’on peut y ressentir ! C’est un peu cliché mais tellement vrai.

Décris-nous ton processus de création.
Tou projet commence pour des croquis, puis je viens peaufiner mes dessins (La tablette lumineuse c’est magique pour ça !) Ensuite je scanne et je retravaille
mes recherches sur Photoshop puis je mets au raccord sur Illustrator. Au bout de 10 ans, j’ai mes petites recettes qui fonctionnent bien mais je souhaiterais perfectionner mes compétences dans les logiciels.

Quel et ton médium préféré et pourquoi?
Bizarrement je m’exprime le plus librement avec un crayon de bois, à petite échelle. C’est là que mon trait est le plus sûr.

Quelle musique écoutes-tu en travaillant?
Tout dépend du projet, de mon humeur. Ça va de la musique classique… à Beyonce en passant par l’écoute de podcasts !

Quelle est la partie que tu préfères dans ce métier?
J’adore jouer avec les couleurs ! Celles-ci ont une vraie influence sur mon humeur et c’est souvent la première chose que je remarque dans une oeuvre, un paysage, une tenue… Pour chaque projet, j’étale des dizaines d’échantillons de couleurs sur mon bureau et je me laisse guider par mon instinct jusqu’à trouver l’équilibre parfait !

Pour quel type de produits ou secteurs travailles-tu?
Je travaille principalement pour la mode enfantine même si dernièrement j’ai eu l’opportunité de collaborer dans d’autres secteurs ( décoration, papeterie… ) C’est chouette de pouvoir sortir des cases dans lesquelles on nous met parfois ! 🙂

Sur quoi travailles-tu en ce moment?
J’ai travaillé ces derniers mois sur une gamme de jeux d’éveil en collaboration avec Natures et découvertes et qui sortira en septembre (on peaufine encore les détails) Sinon, plusieurs autres projets en cours, dont une collaboration avec une marque de chaussures. Hâte de voir le résultat !

Quels sont les salons sur lesquels tu exposes?
J’expose depuis 10 ans à Première Vision à Paris ( février et septembre ). Sinon, je fais partie d’un collectif de designers et nous avons crée notre propre salon à New-York il y a maintenant 4 ans. C’est un beau succès et nous réfléchissons à le faire évoluer.

Quel est ton meilleur souvenir de salon?
Je n’ai pas de souvenir précis mais juste le plaisir de voir qu’année après année j’ai pu me construire un assez large réseau parmi les autres exposants. On est plutôt isolés dans nos métiers alors c’est toujours un plaisir de les retrouver, d’échanger et certaines exposantes sont même devenues des amies !

Que souhaites-tu accomplir dans le futur?
J’aimerais aller vers plus de collaboration en nom propre avec des marques. Ce métier peut être un peu ingrat car nous sommes parfois « dépossédés » de notre travail et il est rare qu’on nous demande notre avis sur une coloration, un échelle… C’est ce qui est cool dans les collabs c’est qu’on est vraiment au coeur du projet et du produit !

Le plus gros challenge que tu as relevé en tant que designer?
J’ai travaillé sur le renouvellement d’une gamme de jeux d’éveil ces derniers mois. Définir une gamme couleur, un univers graphique, des matériaux mais aussi revisiter le design des produits, nous avons revu la gamme de À à Z. C’est excitant d’appréhender un projet de cette envergure dans sa globalité ! J’ai aussi eu l’opportunité d’aller à la rencontre des fabricants au Sri-Lanka. C’était une belle expérience !

Quels conseils voudrais-tu donner aux futurs designers qui se lancent?
Après 10 ans à mon compte, je pense que j’ai appris que la moitié de la réussite dépend de la qualité du travail, l’autre moitié de la relation que l’on entretient avec ses clients. Réactivité, flexibilité sont quelques une des clés pour durer dans ce métier.

Pour contacter Bikini sous la pluie

Caroline Bourles
hello@bikinisouslapluie.com

Instagram
Site internet