Portrait d'Atelier Basile

Atelier-Basile-pattern-1 - Atelier Basile
Atelier-Basile-pattern-2 - Atelier Basile
Atelier-Basile-profil - Atelier Basile

Qui se cache derrière Atelier Basile?
Je m’appelle Violaine Auzuech.

Depuis quand le studio existe?
6 mois.

Raconte-nous ton parcours.
J’ai fait une licence d’Arts Appliqués à Toulouse en me spécialisant en textile la dernière année. J’ai ensuite découvert l’Ecole Supérieure d’Art Françoise Conte à Paris, une école spécialisé dans le design textile. Et j’ai tout de suite eu envie de faire cette école. À la sortie de celle-ci, j’ai fait un stage en tant que décoratrice événementielle chez Dalloyau et j’y suis finalement restée 1 an en CDD. Ce métier me passionnait mais j’ai profité de la fin de mon contrat pour retourner vers le milieu du dessin textile.
J’ai donc exercé pendant deux ans le métier de Styliste/infographiste pour une marque de linge de maison Enfant. Cette expérience m’a vraiment enrichie et a confirmé que c’était le métier que je voulais toujours faire. Et puis, au bout des deux ans, l’envie de me lancer en freelance etait tres présente et c’est donc ce que j’ai fait ! Et je n’en regrette rien aujourd’hui.
Surtout que je viens de rejoindre le Studio Cymé il y a 3 mois.. me voilà partie pour une nouvelle aventure qui va être tres chouette.

Décris-nous ton style.
J’aime penser mes motifs comme des petits univers, raconter des histoires à travers chacun d’entre eux. La couleur est très importante pour moi, j’essaye de composer des gammes affirmées mais subtiles. (©Agnès Denat)

Quelles sont tes inspirations/influences principales?
J’ai un peu une passion pour le travail de Matisse et de Rousseau dont je m’inspire régulièrement. Autrement je suppose que je suis inspirée par ce que je voit/vit au quotidien… pour faire original.

Le lieu qui t’inspire le plus?
Les jardins (d’absolument partout).

Qu’est-ce qui a déclenché ta passion pour les imprimés?
Les millions de bouts de tissus que ma grand mère gardait dans un tiroir pour coudre des vêtements à nos poupées. Ils étaient tous trop beaux avec leurs imprimés différents.

Ton premier souvenir imprimé?
Un motif tellement kitsch. Avec de grosses fleurs rose fushia sur un fond rayé bleu turquoise et blanc. (Un imprimé qui vient du tiroir des bouts de tissus.) Il faut savoir que je l’ai ramené depuis le fin fond de l’Aveyron jusqu’à mon appart parisien…tellement il est merveilleux.

Décris-nous ton processus de création.
Généralement j’essaie de composer mon motif sur un croquis rapide et ensuite je commence à dessiner. Mais au final c’est toujours complètement différent de ce que j’ai fait sur le croquis…

Quel est ton médium préféré? Et pourquoi?
J’adore Photoshop car je peux modifier les couleurs à l’infini et que je ne me mets pas de la peinture partout..mais je ne pourrais pas faire uniquement du numérique, la gouache et l’aquarelle sont deux autres médiums que j’aime utiliser notamment pour dessiner des paysages.

Quelle musique écoutes-tu en travaillant?
Travaillant dans l’atelier du Studio Cymé, j’écoute plein de choses différentes chaque jour en fonction des envies de chacune. Et c’est un peu honteux parfois… mais on aime bien les trucs honteux !

Quelle est la partie que tu préfères dans ce métier?
J’hésite entre le moment où je commence un dessin avec une idée trop cool et le moment où je le visualise terminé en répétition (et du coup me rendre compte que l’idée de départ n’est plus du tout là).

Pour quel type de produits ou secteurs travailles-tu?
La mode femme et l’ameublement.

Sur quoi travailles-tu en ce moment?
J’ai rejoins depuis, 3 mois, le studio Cymé en tant qu’associée.

Quels sont les salons sur lesquels tu exposes?
J’expose avec le Studio Cymé du coup, nous sommes présentes sur Première vision, Heimtextil, la London Print Fair et Interfilière (merci La Trame).

Quel est ton meilleur souvenir de salon?
La London Print Fair. Parce que Londres quoi.

Que souhaites-tu accomplir dans le futur?
Faire évoluer le Studio et continuer à dessiner. Toujours.

Quels conseils voudrais-tu donner aux futurs designers qui se lancent?
De s’accrocher… beaucoup. Mais ça va bien se passer.

Pour contacter Atelier Basile

Violaine Auzuech
violaineauzuech@gmail.com

Instagram
Site internet