Portrait de Sandrine Fourrier

-sandrinefourrier - Sandrine Fourrier
1-sandrinefourrier - Sandrine Fourrier
5-sandrinefourrier - Sandrine Fourrier

Qui se cache derrière Sandrine Fourrier?
Je m’appelle… Sandrine Fourrier !

Depuis quand le studio existe?
2018.

Raconte-nous ton parcours.
Je suis illustratrice et graphiste de formation (école Pivaut, Nantes). Depuis 2002 j’ai travaillé dans l’industrie du cadeau et de la décoration, mais aussi dans l’édition jeunesse. C’est dans mes postes que j’ai été amenée à faire beaucoup de motifs et je dirai que le point commun de tout c’est le dessin. J’ai décidé de me lancer en Freelance dans le design textile l’année dernière, et j’ai exposé ma première collection sur le salon PREMIERE VISION en février 2019.

Décris-nous ton style.
Féminin et poétique.

Quelles sont tes inspirations/influences principales?
Mes voyages en Asie, la nature, les oiseaux.

Le lieu qui t’inspire le plus?
La Plage des Dames, sur île de Noirmoutier.

Qu’est-ce qui a déclenché ta passion pour les imprimés?
Les heures dans les magasins de tissus avec ma maman couturière.

Ton premier souvenir imprimé?
De la papeterie avec Twinzy, mon petit chat rose.

Décris-nous ton processus de création.
Je prend énormément de photos, je dessine tous les jours et je stocke tout dans un dossier de recherches. J’y fais du tri tous les 3 mois environ pour en faire des Mood-board.
Je leur donne un petit nom et j’attribue une palette de 10 couleurs avec des mots clés précisant les axes graphiques et les thèmes que j’ai envie de travailler.
Ça me pose les rails, et de là, je remplis des carnets de dessins.
J’aime beaucoup mélanger les techniques: crayon, aquarelle, numérique.
Je scanne mes dessins ou croquis et je les retravaille dans photoshop ou Illustrator. Pour chaque motif je les mets en situation sur des silhouette ou des photos pour vérifier le rendu du raccord. et je fais des déclinaisons couleurs.

Quel est ton médium préféré? Et pourquoi?
L’aquarelle, pour sa poésie et ses accidents graphiques. Mais aussi le crayon de couleur pour la sensibilité du trait.

Quelle musique écoutes-tu en travaillant?
Beaucoup de world music, de funk et du jazz avec des touches de hip hop.
Quelques artistes que j’adore: Asa, A Tribe called Quest, Erykah Badu, Sharon Jones,  Hocus pocus, Otis Redding & Louis Armstrong

Quelle est la partie que tu préfères dans ce métier?
Dessiner et le challenge de se réinventer sans cesse. Mais aussi rentrer des créatifs passionnés !

Pour quel type de produits ou secteurs travailles-tu?
La décoration et la papeterie.

Sur quoi travailles-tu en ce moment?
Des affiches et du papier-peint, et une expo de peinture.

Quels sont les salons sur lesquels tu exposes?
Première Vision, Interfilière.

Quel est ton meilleur souvenir de salon?
Les rencontres.

Que souhaites-tu accomplir dans le futur?
Travailler plus pour la mode enfant.

Le plus gros challenge que tu as relevé en tant que designer?
Il y en a tellement, mais j’en cherche toujours d’autres. Car on n’apprend tellement quand on sort de sa zone de confort.

Quels conseils voudrais-tu donner aux futurs designers qui se lancent?
Il faut toujours viser la lune, car au pire on tombe dans les étoiles. O.WildeEt aussi, du même auteur: soyez vous-même car les autres sont déjà pris.

Pour contacter Sandrine Fourrier

Sandrine FOURRIER
sandrinefourrier@gmail.com

Instagram
MAILING_ADHESION-03
Site internet